Accueil

Situation

Notre histoire

Notre terroir

Nos vins

Commande

Activités

Notre gîte Bacchus

Contact & visites



















Château Dudon

 

1875

2007


 

En 1655 Bernard Dudon de Boynet et son fils Blaise, conseillers au Parlement de Bordeaux, sont propriétaires du Château.

 

 

A partir de 1755, et jusqu’à la révolution, la superficie de la propriété passe de 9ha à 12.15ha (en 1793).

 

En 1789 Jean Baptiste Dudon prend la charge de conseiller au Parlement de Bordeaux que détenait son père. Resté fidèle au roi, il sera guillotiné sur la place de l’église de Barsac en novembre 1793, en dépit du versement de la caution exorbitante (50 louis d’or !) demandée par les époux Tallien.

Après cette période troublée, le Château est la propriété de Pierre Nicolas de Pichard qui possède également le Château Lafaurie Peyraguey à Sauternes. C’est à ce moment que Thomas Jefferson,  futur président des états unis, effectuant un périple en Bordelais, parle dans ses courriers des vins blancs liquoreux produits à Barsac et de leur élaboration.

 

En 1868, Bernard Gaussem, maître tonnelier à Barsac, trisaïeul de Mme Evelyne Allien, actuelle propriétaire, fait l’acquisition du Château pour sa fille Julia qui épouse Alphonse Balayé. Le Château a déjà sa physionomie actuelle, à l’exception de la serre construite à la fin du 19ème siècle.

 

                                                La famille Gaussem en 1879

 

Bernard Gaussem en bas à gauche ; à côté : son petit fils Raoul Balayé. 

Debout au second rang, 3eme en partant de la gauche : Julia Gaussem Balayé .

 

 

 

La famille Duffour de la Vernède-Balayé en 1902

Le bébé au premier plan : Renée Balayé à 6 mois; au second plan derrière, à coté de  sa nourrice, sa maman : Marthe Balayé
Enfin au troisième plan Raoul Balayé, père de Renée (avec un maillet de croquet à la main) 

 

 

 

 


 

 

 

 

Marthe et Raoul Balayé dans leur De Dion Bouton

 

 

 

 

Les beaux-parents de Marthe Duffour de La Vernède épouse Balayé, s'éteignent à Dudon dans les années 30 et le Château restera inoccupé pendant 60 ans.

 

Jacques Herteman, mari de Renée, militaire, fait la guerre de 40 pendant laquelle le Château est réquisitionné et occupé par 66 officiers, sous-officiers et hommes de troupe. 

 

Au décès de Madame Renée Balayé Herteman, Madame Jacqueline Herteman Saumade  en devient la propriétaire. C'est depuis 1988 que sa fille Evelyne Saumade, devenue Madame Allien, assume les destinées du Château Dudon.

 

 

 

 


Un Château de femmes

 

Par la suite chaque descendant n’ayant qu’une héritière, le Château s’est transmis de femme en femme. Cinq femmes ont successivement présidé aux destinées du Château :

 

 

 

Ø     Julia Balayé,  épouse d’Alphonse,  qui a reçu le château en dot,       

 

Ø     Marthe veuve de Raoul Balayé à l’âge de 24 ans,       

 

 

 

Ø     Renée Herteman, fille de Marthe et Raoul, 

 

 

 

 

Ø Jacqueline Saumade-Herteman,

 

 

Ø     Evelyne Allien Saumade

 

 

 

 

 

 

 


La renaissance

 

 

Evelyne et Michel Allien depuis 1988 se sont attachés à redonner vie à la bâtisse et au vignoble qui l’entoure.

Poursuivant la politique mise en place par les premiers propriétaires de la famille en 1868, aucun désherbant n’a jamais été utilisé dans les vignes jusqu’à aujourd’hui.

Le château produit maintenant un vin issu de l’agriculture biologique. De plus un hébergement sur place a été aménagé en 1994 pour recevoir les adeptes de l’œnotourisme.

En novembre 2006 Dudon s’est vu attribuer le best of d’argent du tourisme vitvinicole dans le réseau des capitales des grands vignobles. (Great Wine World Capitals).

 


 

 

L'avenir

 

 

 

 

 

 

Christophe, Philippe et Guillaume Allien

 

 

Le Château et le gîte




Le Château de mon fils dans les Corbières


Chateau de Guillaume






N'hésitez pas à aller voir son site internet : www.chateau-prat-de-cest.fr


 

Notre terroir

 

 

 


Notre histoire

© 2007 Château Dudon